Retour
Bali vacances | hôtels | Chambres | Appartements | Villas de vacances | maisons de vacances | Bali - Indonésie

Louer (livre) votre hôtel / Maison / Villa / Bungalow / maison de vacances / gîte / appartement ou une chambre à Bali directement par le propriétaire ou l'organisme de réservation

Louer vacances Bali | hôtels | Chambres | Appartements | Chambres d'hôtel | villas de vacances | maisons de vacances | Bali - Indonésie

Nederlands English Français
Louer vos maison de vacances villa / hotel / bungalow
ou un appartement directement au propriétaire agence de réservation

Informations générales Bali

BALI

Bali est une île d'Indonésie située entre les îles de Java et de Lombok. Elle fait partie des petites îles de la Sonde. Sa superficie est de 5 637 km2. La population de l'ensemble des îles de la province de Bali était de 3 890 000 habitants en 2010, soit une densité de 690 habitants/km2. Administrativement, l'île fait partie de la province du même nom et accueille sa capitale (ibu kota), Denpasar, dans le sud de l'île.

L'histoire de Bali couvre une période s'étendant du paléolithique à nos jours. Au XVIe siècle, l'histoire de Bali commence à être marquée par ses contacts avec l'Occident à l'arrivée des Européens. Après une longue et difficile période de conquête par les Hollandais, qui prend fin en 1908, ceux-ci s'attacheront à préserver ce qu'ils considèrent comme la dernière société hindouiste dans un pays majoritairement musulman. Après une participation active à la Revolusi menant à l'indépendance de l'Indonésie et le prix payé lors de la répression du mouvement du 30 septembre 1965 et lors des attentats de 2002 et 2005 (en), l'île de Bali est aujourd'hui une destination touristique majeure.

Géographie

L'île de Bali se trouve à 3,2 km à l'est de Java et approximativement 8 degrés en dessous de l'Équateur. Bali et Java sont séparées par le détroit de Bali. D'est en ouest, l'île mesure approximativement 153 km de large. Elle s'étend sur environ 112 km du nord au sud. Sa superficie est de 5 632 km2.

La chaîne montagneuse du centre de Bali comprend plusieurs pics de plus de 2000 mètres d'altitude. Le plus haut est l'Agung (3142 m), un volcan actif baptisé la « mère montagne ». La chaîne s'élève du centre vers l'est, avec l'Agung dominant à l'extrême est. La nature volcanique de Bali contribue à son exceptionnelle fertilité et ses hautes chaînes montagneuses provoquent les fortes précipitations favorisant la forte production du secteur agricole. La vaste zone descendant du côté sud des montagnes est consacrée à la culture du riz. Les pentes du côté nord descendent plus fortement vers la mer. C'est le principal secteur de la production de café de l'île où l'on trouve également des légumes et du bétail. Le fleuve le plus long, la rivière Ayung (en), coule sur approximativement 75 km. Bali n'a pas de voies navigables importantes. La rivière Ho est cependant empruntées par de petits sampans.

L'île est entourée de récifs coralliens. Les plages du sud sont de sable blanc quand celles du nord et de l'est sont de sable noir. Les plages de sable noir entre Pasut et Klatingdukuh ont été développées pour le tourisme mais en dehors de celles proches du temple de Tanah Lot (en), elles ne sont pas encore utilisées de manière significative.

La plus grande ville de l'île est la capitale provinciale Denpasar située près de la côte sud. Sa population était d'environ 491 500 habitants en 2002. La seconde plus grande ville de Bali est l'ancienne capitale coloniale Singaraja, sur la côte nord, peuplée de près de 100 000 personnes. Les autres villes importantes sont la station balnéaire de Kuta, pratiquement dans la zone urbaine de Denpasar, et Ubud, au nord de Denpasar, connue comme le centre culturel de l'île.

Trois petites îles proches situées au sud-est font administrativement partie du Kabupaten de Klungkung : Nusa Penida, Nusa Lembongan et Nusa Ceningan. Elles sont séparées de Bali par le détroit de Badung.

À l'est, le détroit de Lombok sépare Bali de Lombok et marque la division biogéographique entre la faune de l'écozone indomalaise et la faune distinctement différente d'Australasie. La transition est connue comme la ligne Wallace, du nom d'Alfred Russel Wallace qui, le premier, a proposé une zone de transition entre ces deux biomes majeurs. Lorsque le niveau de la mer baissa à la période glaciaire du Pléistocène (en), Bali fut reliée à Java et à Sumatra et à la partie continentale de l'Asie, accueillant ainsi la faune asiatique mais les eaux profondes du détroit de Lombok continuaient à maintenir Lombok et les îles de la Sonde isolées.

Formation géologique

L'île de Bali, comme la plupart des îles de l'archipel indonésien, est le résultat de la subduction tectonique de la plaque australienne sous la plaque eurasienne. Le plancher océanique tertiaire, fait d'anciens dépôts marins tels que l'accumulation de récifs coralliens, fut soulevé au-dessus du niveau de la mer par la subduction. Des couches de calcaire du tertiaire soulevés du plancher océanique sont encore visibles dans des zones comme la péninsule de Bukit avec l'énorme falaise d'Uluwatu, ou au nord-est de l'île dans la péninsule de Prapat Agung1.

La déformation locale de la plaque eurasienne créée par la subduction a provoqué le fissurage de la croûte, conduisant à l'apparition de phénomènes volcaniques. Une chaîne de volcans parcourt la partie nord de l'île, dans un axe ouest-est où la partie ouest est la plus ancienne et la partie est la plus récente1. Le volcan actif le plus haut est un stratovolcan actif, l'Agung, à 3 142 mètres d'altitude.

L'activité volcanique a été intense au cours des âges et la plupart de la surface de l'île (en dehors des péninsules de Bukit et de Prapat Agung) a été recouverte par du magma volcanique. Certains de ces dépôts, de plus d'un million d'années, subsistent, tandis que la plupart de la partie centrale de l'île a été recouverte par des dépôts volcaniques récents, de moins d'un million d'années, dont certains champs de lave très récents dans le nord-est en raison de l'éruption catastrophique de l'Agung en 19631. L'activité volcanique, du fait de l'épais dépôt de cendres et de la terre fertile qu'il génère, sera un facteur important pour la prospérité agricole de l'île1.

En bordure de la subduction, Bali est aussi au bord du plateau continental de Sunda, juste à l'ouest de la ligne Wallace et fut un temps reliée à l'île voisine de Java, en particulier lors de l'abaissement du niveau de la mer pendant les périodes glaciaires. Sa faune et sa flore sont ainsi asiatiques2.

Économie

Avant l'essor touristique de la fin du XXe siècle, l'agriculture dominait l'économie balinaise. Il y a encore trente ans, l'économie de Bali reposait largement sur l'agriculture en termes de production et d'emploi. Le tourisme constitue aujourd'hui sa principale ressource, et fait de cette île une des provinces les plus riches de l'Indonésie. L'économie a cependant beaucoup souffert à la suite des attentats terroristes de 2002 et de 2005 (en).

Même si l'activité touristique est prépondérante, l'agriculture reste le secteur qui emploie le plus de main d'œuvre, notamment dans la culture du riz. L'agriculture balinaise comporte aussi en petite quantité des fruits et légumes, le café arabica et d'autres espèces. La pêche en mer est également une ressource importante. Bali est aussi célèbre pour son artisanat qui produit des batiks et des vêtements, des sculptures sur bois ou sur pierre, et de l'orfèvrerie.

Le café arabica est essentiellement produit sur les hauts plateaux de Kintamani, près du Mont Batur. Le café est généralement transformé par voie humide. Il en résulte un goût sucré, un café doux et une meilleure teneur en bouche. Les saveurs typiques comprennent le citron et d'autres sortes d'agrumes. De nombreux producteurs sont membres de fermes traditionnelles appelées subak abian, basées sur la philosophie hindouiste de "Tri Hita Karana". D'après cette philosophie, les trois sources du bonheur sont de bonnes relations avec Dieu, avec les gens et avec l'environnement. Le système Abian Subak est adapté au commerce équitable. L'arabica de Kintamani est le premier produit d'Indonésie à faire l'objet d'une demande d'enregistrement à l'Indication Géographique4. On y retrouve également le café le plus rare et le plus cher au monde, le Café Kopi Luwak.

L'activité touristique est importante dans toute l'île, mais surtout concentrée dans le sud. L'aéroport international de Denpasar Ngurah Rai se trouve à proximité de Jimbaran, sur l'isthme joignant la partie la plus méridionale de l'île à sa partie principale. Le "tourisme de congrès", pour les fréquentes conférences internationales organisées sur l'île, constitue une autre source de revenus en progression, notamment suite à l'attentat de 2002 et officiellement pour aider à restaurer l'industrie touristique de Bali. L'île possède également une "forêt des singes" à Ubud où l'on peut observer des macaques crabier en liberté.

Religions

Bali présente la particularité d'être la seule île d'Indonésie à être restée essentiellement hindouiste. 93 % des Balinais sont hindouistes.

En dehors de Bali, on trouve encore aussi des populations restées hindouistes dans l'île voisine de Java, notamment les Osing de la région de Banyuwangi (Java oriental), mais aussi dans la région de Blitar, dans la région du Tengger autour du volcan Bromo et sur les flancs de volcan Lawu à l'est de Solo. Banyuwangi est héritière de la principauté de Blambangan, vassale de Bali au XVIe siècle.

Il existe quelques communautés balinaises qui ont conservé des traditions pré-hindouistes. On les appelle Bali Aga. Les deux plus connues sont le village de Tenganan, dans le kabupaten de Karangasem, et celui de Trunyan au bord du lac Batur.
Rites et cérémonies

Comme de nombreux autres groupes ethniques indonésiens, les Balinais sont détenteurs d'une culture originale, qui est un des éléments de l'attrait touristique de l'île - avec les risques de perte d'authenticité que cette exploitation comporte. Une de ses manifestations les plus spectaculaires est la danse dont il existe plusieurs types, souvent dansées par de très jeunes filles (le legong).
Le barong.

On note aussi la musique très caractéristique, exécutée par le gamelan, le théâtre qui met en scène, entre autres, le mythique barong.

Hindouistes, les Balinais procèdent à la crémation de leurs morts. Cette circonstance est l'occasion de ce qui a toute l'apparence d'une fête, avec défilé dans la ville, musique de gamelan, offrandes de toutes natures déposées sur le catafalque du défunt avant la crémation dans une ambiance bon enfant et décontractée.

L'originalité des rites qu'on y trouve, tels que le limage des dents ou la réclusion des jeunes filles, est motivée par l'existence d'un type d'hindouisme propre à Bali : Agama Tirtal.

Ce sont des informations wikipedia